Les douleurs musculaires

  • 18 juil. 2016

Nul doute que vous avez déjà souffert de muscles douloureux ! Cet article aborde les causes, les symptômes et la prévention des douleurs musculaires

DE QUOI S’AGIT-IL EXACTEMENT ? 

La douleur musculaire, également appelée courbature ou myalgie, est une douleur que l’on ressent au niveau d'un ou plusieurs muscles. Les mouvements que nous faisons entraînent tour à tour la contraction et le relâchement des muscles. C’est pourquoi ceux-ci sont également responsables de la mobilité du squelette.

Les douleurs musculaires dues au sport peuvent être de deux types. Elles peuvent apparaître pendant ou juste après l’effort, sous forme de sensation brûlante. Ces courbatures sont causées par l'accumulation d'acide lactique dans les muscles, provoquant une irritation des terminaisons nerveuses. Cette accumulation est due à une production d'acide lactique supérieure à ce que le foie est en mesure de métaboliser, si bien que cet acide lactique est stocké dans les muscles. D'où la sensation de crampe que l'on éprouve.

La deuxième forme de courbature est ce qu'on appelle la douleur musculaire d’apparition retardée. Celle-ci se manifeste seulement 24 à 48 heures après l'effort. Elle est causée par des micro-déchirures dans les fibres musculaires qui rendent les mouvements difficiles et douloureux. L’organisme répare peu à peu ces déchirures et se prépare à un nouvel effort intense en produisant des fibres musculaires supplémentaires. 

LES CAUSES DES DOULEURS MUSCULAIRES 

Les courbatures immédiates sont donc provoquées par l'accumulation d'acide lactique, tandis que les douleurs musculaires d’apparition retardée sont dues à des micro-déchirures dans les fibres musculaires. Ces déchirures peuvent être le résultat d'un effort trop intense. Une autre cause possible de courbatures est un mauvais échauffement. Le passage rapide d’un endroit chaud à un endroit froid peut aussi être à l’origine de douleurs musculaires.

Enfin, la myalgie peut être le symptôme d'autres maladies. Dans ce cas, elle est provoquée par la libération de substances à la suite de lésions musculaires. Une inflammation, une grippe ou une infection virale peuvent aussi entraîner des douleurs musculaires. 

SYMPTÔMES 

On ressent généralement une douleur lancinante dans un muscle, accompagnée éventuellement d'une raideur. La douleur peut augmenter lorsqu’on appuie sur le muscle. Les muscles affectés dépendent de la partie du corps que l’on a entraînée ou qui a été trop sollicitée. Les muscles les plus souvent touchés sont ceux des jambes, des bras et du ventre. 

LA PRÉVENTION DES DOULEURS MUSCULAIRES 

En soignant bien l'échauffement, vous préparez vos muscles à l’effort à venir. Vous accélérez en outre votre circulation sanguine, ce qui réchauffe vos muscles. De cette manière, vous minimisez les risques de micro-déchirures. Les exercices de récupération après l’entraînement sont tout aussi importants que l’échauffement préalable. Par ailleurs, vous devez veiller à ce que vos muscles récupèrent suffisamment après l’effort. Il faut donc prévoir une période de repos pour réparer les micro-déchirures musculaires.