Que faire contre les lombalgies ?

  • 28 juil. 2016

Huit adultes sur dix ont à y faire face : les lombalgies. La cause la plus vraisemblable en est la surcharge des muscles du dos. Mais que pouvez-vous faire vous-même contre cela ? 

La charge 

Il ressort d’études que les lombalgies surviennent presque toujours lors d’une sollicitation incorrecte des muscles du bas du dos. Cela peut provenir d’une mauvaise position assise, principalement lorsque l’on est derrière un ordinateur ou dans la voiture, d’une surcharge pondérale, en se levant de manière incorrecte ou en faisant trop peu de mouvement. De plus, le stress psychologique peut aussi entraîner une contraction prolongée involontaire des muscles du dos. 

Les muscles du bas du dos ont une fonction double. Ils assurent un maintien correct du corps, mais ils aident également à porter le poids de tout ce que nous soulevons. En raison de cette double fonction, les muscles du dos sont vulnérables à tout ce qui les maintient trop longtemps dans la même position, à tout ce qui est trop lourd, et à tout ce qui arrive brusquement. C’est ainsi, par exemple, que les femmes enceintes peuvent souffrir du dos du fait de la position changeante de leur maintien physique. 

Demeurer en mouvement 

Les lombalgies disparaissent presque toujours automatiquement, la plupart après quelques semaines, parfois plus. Une solution logique pour le mal de dos semble être de donner beaucoup de repos aux muscles, mais cela donne précisément l’effet inverse. La meilleure manière de se débarrasser de la douleur est simplement de bouger, par exemple en pratiquant régulièrement la promenade, le vélo ou la natation. Attention cependant, trop bouger les muscles peut entraîner une surcharge. 

Évitez de rester assis trop longtemps d’affilée, et optez pour une chaise droite et dure plutôt que pour une chaise ou un canapé moelleux. Soulevez le moins de charge possible et évitez les mouvements de flexion et de torsion. Si vous devez faire souvent ce genre de mouvements, assurez-vous de vous mettre toujours à genoux plutôt que de pencher le dos vers l’avant. En outre, une douche chaude ou une bouillotte peuvent aider les muscles à se détendre. Les antidouleurs ne sont pas une solution pour la douleur elle-même, mais ils peuvent toutefois aider à atténuer celle-ci, de sorte que vous pouvez vous déplacer mieux et plus facilement ; choisissez de préférence du simple paracétamol. 

Il vaux mieux prévenir que guérir ! 

En maintenant un poids raisonnable et en restant en bonne condition physique, vous réduisez le risque de lombalgies. Celui qui, pour son travail, doit rester longtemps assis, fait mieux de s’asseoir avec le dos droit, de changer parfois de position et d’essayer de temps en temps de faire quelques pas.  Outre le fait de bouger, la détente physique, mais aussi mentale est importante. 

Si la douleur est insupportable ou ne disparaît pas au bout de quelques semaines, il est sage de consulter un médecin. Des signaux tels que des picotements dans les jambes ou de la douleur qui irradie loin, sont d'autres signes qu’il faut consulter un médecin.